De nouveaux angles et des mouvements de caméra inédits

Des caméras qui se fixent sur un casque, sur un hélicoptère télécommandé ou des caméras miniatures qui peuvent visiter la plomberie de votre maison… On voit de nos jours des images prises dans des endroits jusqu’alors insoupçonnés.

La plupart des caméras sur le marché sont beaucoup plus légères que par le passé et elles saisissent de la vidéo de très bonne qualité à un prix relativement bas. C’est donc tout naturel de donner libre cours à sa créativité sans risquer de la perdre à tout jamais.

Les mouvements de caméra et les prises de vues faites dans tout autre angle qu’à environ cinq ou six pieds du sol ajoutent énormément d’intérêt à une vidéo par le simple fait qu’ils permettent de transporter le spectateur là où ses yeux ne peuvent peut-être pas aller.

C’est ainsi que les nombreux dispositifs de fixation disponibles sur le marché, allant du mini- trépied au drone commandé avec son téléphone intelligent, sont autant de possibilités qui étaient autrefois réservées aux professionnels du cinéma.

Deux gadgets à essayer pour commencer Les deux accessoires qui vous permettront d’expérimenter beaucoup sont un mini-trépied flexible suffisamment solide pour supporter le poids de votre caméra, et une ventouse dotée d’une vis pour fixer votre appareil.

Avec le trépied, vous pourrez déposer votre caméra presque n’importe où sans qu’elle ne touche le sol ou la fixer à un poteau. La ventouse vous permettra de placer votre appareil sur presque toutes les surfaces lisses, incluant des pare-brise de voiture ou tout autre véhicule roulant de votre préférence.

Une courte séquence vidéo en guise de test vous permettra de constater ce que vous captez de neuf avec ces accessoires et il n’en tiendra qu’à vous ensuite de l’utiliser au moment opportun pour capter des moments spéciaux, dans un angle extraordinaire. Essayez-le au ralenti

Si la séquence que vous retenez se passe à une vitesse élevée et que la caméra n’était pas très stable au moment de la prise de vues, utilisez le ralenti. Pour obtenir un ralenti de meilleure qualité, il faut choisir la cadence d’images la plus élevée disponible dans votre caméra, parfois de 60 ou même de 120 images par seconde.

Quand vous visionnerez votre séquence à 30 images par seconde, vous obtiendrez beaucoup plus de détails dans votre ralenti, parce que vous disposez jusqu’à quatre fois plus d’images que nécessaire pour maintenir l’illusion du mouvement.