Quoi faire pour tourner de la vidéo avec peu de lumière

Comme pour la photo, il ne se fait pas de vidéo sans lumière. Elle est nécessaire pour rendre les images dans votre caméra. Voici quelques trucs à utiliser dans différentes situations pour cueillir le plus possible de lumière même lorsqu’elle se fait rare.

Le soir, dehors

Vous prenez une marche par un beau soir d’été. L’activité de la rue vous interpelle et vous aimeriez immortaliser le moment par une courte vidéo de quelques plans?

L’une des premières choses à vérifier dans cette situation, c’est la sensibilité maximale à laquelle vous pouvez tourner tout en maintenant un rendu qui reste acceptable pour vous. Si le capteur de votre caméra est d’une bonne taille, comme dans un réflex numérique (DSLR) par exemple, vous devriez vous en tirer à ISO 1600. Au-delà de ça, c’est à vous de juger car le bruit généré par l’amplification du signal peut être désagréable.

Évidemment, ce ne sont pas tous les appareils qui permettent de régler la sensibilité en vidéo. Parfois, le seul paramètre réglable est l’ouverture de l’objectif. Si la scène ne se déploie pas sur une très grande profondeur par rapport à votre caméra, privilégiez la plus grande ouverture possible. Cela réduira la zone de netteté dans l’image, mais vous aurez un rendu tout de même agréable à regarder.

Pour les plans plus serrés, essayez de choisir des sujets qui sont à la portée de l’éclairage extérieur. Ainsi, vous réduisez les chances que votre appareil photo aille puiser dans les sensibilités les plus élevées.

Un tour de magie dans la maison

Un de vos amis a un tour de magie spectaculaire à vous montrer après le dessert? C’est le moment de sortir votre caméra!

Le meilleur conseil à vous donner dans cette situation est d’allumer des lumières. Combien? Le plus possible, et pas seulement celles qui sont à proximité de votre sujet. Le fait d’avoir de la lumière dans l’arrière-plan de vos images vous évitera d’avoir des ombres trop prononcées et d’isoler votre magicien amateur.

À la fin de son numéro, le fait d’avoir allumé le plus de lampes disponibles permettra aussi à votre caméra de distinguer la réaction des spectateurs, que le magicien ait réussi son tour ou non.

Exploration nocturne

Vous partez à la découverte d’une forêt en soirée ou vous traquez les marmottes dans votre cour arrière? Apportez une lampe frontale ou toute autre source de lumière portative pour votre expédition.

C’est vrai, il sera peut-être un peu plus difficile de ne pas vous faire détecter par les créatures de la nuit. Mais si l’une d’entre elles tombe dans le champ de votre éclairage, vous la distinguerez très bien à l’image. Et vous aurez capté des images qui pourraient passer pour un film d’horreur(!) si vous réussissez à créer un suspense suffisant lorsque vous en ferez le montage.

Vous pouvez aussi choisir l’angle d’attaque de la lumière sur votre environnement. Si vous éclairez des feuilles d’arbre alors que votre lampe est placée au sol, ou que vous décidez de vous servir de votre lumière comme éclairage latéral, cela peut vous donner des images originales et un point de vue inédit. Tout comme de placer une lampe puissante derrière un arbre et de voir quelles ombres en ressortent sur le moniteur de votre caméra.

Seul conseil technique pour cette situation: surveillez votre balance des blancs et assurez-vous que le réglage est adéquat pour votre source lumineuse.