Canon 5D Mark IV

La prise en main

Depuis sa première version, la série 5D a su se démarquer. Quand on m’a demandé d’essayer la 5D Mark IV, j’étais impatiente de découvrir ce que le petit dernier de cette série pouvait m’apporter de plus que ces prédécesseurs.

Pour l’essai terrain, j’ai décidé de photographier le défi canot à glace dans le cadre du 375e de Montréal. La foule était au rendez-vous pour voir les athlètes s’élancer sur le fleuve et pagayer à travers d’énormes morceaux de glaces. C’est sous la neige et avec le pont Jacques-Cartier en arrière-plan que j’ai photographié l’événement.

Quand je travaille, j’ai besoin que mon matériel fasse preuve d’efficacité, de rapidité et de robustesse, surtout pour les prises de vue extérieures. La 5D Mark IV étant tropicalisée, elle est protégée de l’humidité et de la poussière, je n’ai donc pas été inquiétée d’endommager la caméra quand la neige s’est mise à tomber plus intensément.

Le capteur et le processeur d’image.

Les conditions météo n’étaient pas faciles et la visibilité assez mauvaise. Je savais que bien réussies, mes images pouvaient profiter de cette ambiance feutrée et singulière. Grâce à son processeur Digic 6+ et son capteur plein cadre de 30 mégapixels, la caméra n’a pas eu de difficultés à calculer l’exposition et me fournir des photos nettes, détaillées et avec une plage dynamique étendue.

Le système autofocus.

Si le système d’autofocus de 61 points a été amélioré, la grande nouveauté du 5D Mark IV est l’ajout du système CMOS à double pixel. Cette technologie permet un autofocus extrêmement précis en mode « live view », en photo la mise au point est rapide et précise, alors qu’en vidéo, elle est légèrement ralentie pour permettre de belles transitions. Grâce à l’écran tactile, il suffit d’appuyer sur l’écran pour choisir où faire la mise au point et la caméra suit le sujet s’il change de direction. Quand je réalise une vidéo, la mise au point automatique avec capteur CMOS double pixel fait toute la différence.

La connectivité sans fil.

À la fin de ma prise de vue, j’ai utilisé l’application mobile « Camera Connect » pour télécharger quelques images sur mon téléphone. Grâce au « Wi-Fi » intégré, j’ai pu rapidement joindre ces photos à un courriel et effectuer mon envoi avant même d’avoir quitté les lieux de la prise de vue.

En conclusion.

J’ai beaucoup apprécié travailler avec la 5D Mark IV. En plus d’être fidèle à la réputation de la série 5D, elle profite de nouvelles technologies inspirées du modèle de caméra professionnelle, la 1Dx Mark II. Alors, que ce soit pour l’extérieur ou encore une prise de vue en studio, elle est une caméra performante sur tous les points et sur laquelle on peut se fier à coup sûr.

En quelques points, la 5D Mark IV c’est :

  • un capteur CMOS plein cadre de 30 mégapixels
  • deux processeurs d’image Digic 6+ (haut rendement ISO)
  • un écran tactile de 3.2 pouces de 1.62 millions de points
  • la technologie de mise au point automatique CMOS double pixel
  • les connections sans fil Wi-Fi, NFC et le GPS intégrés
  • la définition vidéo 4K et Full HD
  • une rafale de 7 images par seconde
  • une construction robuste et résistante aux intempéries