Photoshop ou Lightroom?

Beaucoup de photographes se posent la question: Photoshop ou Lightroom? Un peu comme si les deux logiciels faisaient la même chose. Or, même s'il s'agit de deux logiciels très populaires auprès de bien des photographes, ils sont très différents. On devrait plutôt parler de deux sentiers parallèles ayant la même destination, chacun ayant ses avantages et ses difficultés.

Pour les amants de la photo, les fichiers numériques ouvrent la porte à tout un éventail de post traitements créatifs. Photoshop et Lightroom sont très différents, mais tous les deux sont capables d'ajuster vos images avec aisance. Si vous utilisez l'un ou l'autre et ne vous butez pas à des limites que vous souhaitez dépasser, vous préfèrerez sans doute rester avec le logiciel que vous connaissez le mieux. Après tout, l'expérience accumulée et la facilité d'utilisation sont des critères de choix très valides pour choisir un logiciel.

D'ailleurs, Photoshop et Lightroom sont tous deux capables d'éditer les fichiers les plus communs: des JPEG, des TIFF, des PNG, IMG ou autres. Tous les deux aussi traitent des fichiers RAW, qui sont d'ailleurs, dans les deux cas, traités avec le même engin: Adobe Camera Raw. Leurs capacités de recadrage et de manipulation d'images sont tout-à-fait comparables pour la majorité des photos.

La différence la plus importante: le traitement des fichiers

Photoshop fonctionne comme beaucoup de logiciels connus. On ouvre un fichier, on le traite, et on le sauve avec les modifications. Comme un fichier Word ou Excel. Si vous désirez plusieurs versions d'une même photo, par exemple une noir et blanc et une couleur, ou encore une pour diffusion sur le web et une autre pour faire imprimer, ou encore une version originale avec tous les cousins et une recadrée avec votre oncle en gros plan, vous allez devoir enregistrer sous et organiser vos fichiers dans des dossiers pour les retrouver facilement. Et il est très important de ne jamais écraser le fichier original, car il sera perdu à tout jamais.

De plus Photoshop travaille toujours sur des fichiers originaux qui sont devenus, avec les capteurs de 24, 36 et 40 mégapixels, assez lourds. Il exige donc un ordinateur musclé.

Si, par exemple, vous transformez 10 photos couleur en noir et blanc et voulez garder vos originaux, vous vous retrouverez en fin de course avec 20 fichiers, soit 10 images couleur et 10 images noir et blanc.

Lightroom est un éditeur paramétrique, ce qui signifie qu'il ne modifie jamais le fichier original mais conserve plutôt la "recette" que vous avez appliquée dans deux fichiers pour l'ensemble de vos photos. Pour reprendre l'exemple de tantôt, si vous transformez 10 photos couleur en noir et blanc et voulez garder vos originaux, vous vous retrouverez en fin de course avec 12 fichiers, soit 10 images couleur et deux fichiers qui se souviennent des paramètres de correction appliqués à chacune. Bien sur, la différence entre 12 fichiers et 20 est minime, mais songez à la différence entre 25 002 fichiers et 50 000! En prime, Lightroom offre des méthodes de classement et de traitement de photos qui sont rapides comme l'éclair et assure, si vous l'employez bien, un tri impeccable de vos images ainsi qu'une sauvegarde robuste.

Pourquoi pas toujours Lightroom alors?

Le diable est dans les détails, ainsi que dans les 2%, 3% ou 5% de photos qui exigent absolument la puissance de Photoshop pour être créées, car c'est bien là la différence: dans l'édition d'image, Photoshop est beaucoup plus puissant que Lightroom.

Photoshop offre du détourage plus précis, une infinité de caches, et des outils de filtration archi-détaillés. Par contre, il est beaucoup plus complexe à maitriser, exige un ordinateur très puissant, crée des fichiers énormes et exige beaucoup de rigueur dans votre façon de classer vos photos.

Heureusement, il est possible d'utiliser les deux puisque Lightroom permet aujourd'hui de traiter des images dans Photoshop sans renoncer à ses outils remarquables de classement.

Les deux logiciels sont donc complémentaires à bien des égards. Si vous commencez à approfondir votre exercice de la photo, Lightroom est plus rapide et traitera presque toutes vos photos sans bavure. Et grâce à son ouverture sur Photoshop, il vous permettra toujours d'ajouter des traitements plus complexes à votre arsenal le jour venu. Si vous débutez, la question de l'un ou l'autre à une réponse simple: l'un et l'autre.

En revanche, si vous possédez une connaissance profonde de Photoshop et la rigueur requise dans le classement de fichiers, l'apprentissage de Lightroom ne vous donnera pas de meilleures images. Mais pour la plupart de vos opérations, vous irez définitivement plus vite.