Vers quelle couleur votre blanc balance-t-il?

Quand il n’y a pas de lumière dans un endroit, on dit qu’il fait noir. En photographie, il faut se souvenir que le noir n’est pas une couleur, mais bel et bien une absence de lumière. On peut donc conclure qu’on ne perçoit pas de couleurs sans la présence de lumière.

À l’inverse, le blanc non plus n’est pas une couleur, mais plutôt un mélange de toutes les couleurs visibles. Et même si les objets qu’on trouve blancs sont toujours «blancs», ils ne sont pas toujours éclairés par le même mélange.

C’est pourquoi on doit considérer la balance de blancs quand on veut un tant soit peu contrôler les couleurs des photos que l’on fait.

Il existe tout un spectre de lumière perceptible par l’oeil humain et le capteur d’une caméra numérique. Le type de lumière qui s’offre à vous influencera grandement les couleurs que vous verrez et celles que votre caméra enregistrera.

Un blanc bleu, rose, jaune?

Les caméras ont besoin d’un blanc de référence pour reproduire les couleurs que vous voyez dans la réalité sur les photos que vous prenez. On écrit ici les couleurs que vous voyez, justement parce que le cerveau fait un effort constant pour adapter la lumière qu’il perçoit en fonction des couleurs qu’il a l’habitude de percevoir.

Le mode automatique de balance des blancs performe bien dans la majorité des situations. Quand il s’agit de reproduire des couleurs spécifiques sur vos photos, il vaudra peut-être mieux pour vous de choisir la balance de blancs en fonction de la source lumineuse ou de prendre une mesure spécifique d’un ton neutre, gris ou blanc, dans l’éclairage où vous faites les photos.

Pour une mesure extrêmement précise de la température de couleur, les experts iront jusqu’à utiliser un colorimètre.

Attention aux sources mixtes

Si vous êtes dans une situation où de la lumière du jour entre par les fenêtres et qu’une lampe sur pied «réchauffe» une table, le tout dans une pièce qui a des tubes fluorescents au plafond, votre caméra et vous jonglez avec trois sources de lumière et de températures de couleur différentes.

Il vaudra sans doute mieux pour vous de faire quelques essais avec des réglages de balances de blancs différents pour bien capturer l’ambiance de l’endroit et donner à votre image le caractère que vous voulez.

Vous pouvez choisir la balance de blancs qui éclaire votre sujet principal si vous souhaitez que celui-ci soit très précis, mais le reste du décor sera alors plus ou moins étrange, selon le mélange. Sinon, vous pouvez vous en remettre au mode automatique, qui cherchera un compromis heureux. De nos jours, les réglages AUTO donnent des résultats raisonnables dans la plupart des conditions.

Dans tous les cas, peu importe que vous fassiez la balance de blancs manuellement ou automatiquement, vos résultats seront meilleurs si vous avez une seule source de lumière. C’est souvent la meilleure solution.